DYG

(English below)

Duncan (Pinhas) à la guitare et Yérri-Gaspar (Hummel) au saxophone se sont rencontrés autour du compositeur La Monte Young en 2012. Depuis cette rencontre, ils collaborent sous de multiples projets et concepts dans leur travail de musicien-compositeur.

Leurs recherches se déploient dans les couleurs musicales transversales : électroniques, musique concrète et instrumentales.
Deux musiciens habitués des jeux d’improvisation.
Deux entités confrontant leurs influences et rebondissant dans des dialogues de musique et de spectres.
Un « nouvel ensemble » d’un état à un autre, un duo explosif fiévreux. Une hymne à l’atmosphère de dévotion qu’une église peut porter par son amplitude de réverbération. Les mouvements de ce binôme passe par des piques, des attaques, des chants-réponse, des guerres de soli, des détours complexes mais toujours dans l’écoute de leur spontanéité.
Une onde sauvage réfléchie dans le miroir du cuivre, une onde complice des temps et de la synergie des astres, un duo du spontané dévoué à la pratique live.

Awakness (extract), Duncan Pinhas, Yérri-Gaspar Hummel
Duncan Pinhas + Yérri-Gaspar Hummel, improvisation, création collectif Voltes, St Merri – Paris, recording by Anaïs Georgel, Baptiste Joxe
Drone (extract), Duncan Pinhas, Yérri-Gaspar Hummel
Wild thing (extract), Duncan Pinhas, Yérri-Gaspar Hummel
Concert à St Merri

Duncan Pinhas

Donner corps en live à un univers vierge, de paysage indéfini et de mélodie dans le bruit matière. Lʼimprovisation fait partie de la pratique de Duncan dans la mesure où, en concert, l’action est à re-écrire dans l’instant,le mur de certitude effondré,le fil se déroule, se rompt, des morceaux émergent, se distendent.

Outre sa pratique de la guitare improvisée inspirée du blues et du rock noise et du drone méditatif (son projet Larsen), Duncan utilise le synthétiseur et son séquenceur pour des créations temps réel avec batteurs et autre machinistes (Vulcanizadora). Il a un projet de recherche, notamment pour ses installations et ses pièces sonores, sur le parallèle entre geste musical et son de l’environnement.

Ses compositions sont publiées par Hylé Tapes, After Hours Eden Prostitutes, Da Heard it! Records, Rural Faune, parmi d’autres.

www.soundcloud.com/dkan

Yérri-Gaspar Hummel

Né en 1982, Yérri-Gaspar Hummel (a.k.a. Kaspår) se spécialise dans une pratique musicale axée autour des notions de situation du son dans l’espace, de lien entre son et culture, de mouvement sonore et d’approche multimédia à travers des concerts, performances et installations variés. Son travail sonore et visuel se manifeste dans plusieurs médias de production. Il explore la musique depuis l’improvisation jusqu’à l’écriture en s’inspirant des objets et du rythme des sons du quotidien. En 2007 et 2012 il est lauréat national d’un projet européen pour la jeunesse et met en place le projet international AMBITUS, axé sur une captation sonore utilisant la technique de l’enregistrement binaural. En 2018 il est lauréat du projet « réinventer l’opéra » de la Réunion des Opéras de France pour son projet OPENGROUND avec les architectes Jakob & MacFarlane.

Yérri-Gaspar a monté son acousmonium, son laboratoire sonore et le festival EXHIBITRONIC à Strasbourg dans la région Grand’Est. Il se produit et compose dans de nombreuses formes et avec des musiciens et DJ’s tels que Pablo Valentino, Ambi Subramaniam, l’ensemble HANATSU miroir, l’ensemble Accroche Note, Léopoldine HH, Yvan Etienne, Christine Ott, Félix Verry. Il a notamment joué au 104 à Paris, à Darmstadt, à la biennale de Venise, au festival Musica (Strasbourg) et dans d’autres lieux en Europe et aux États-Unis.

Site internet : http://ygh.fr

booking : hello@ygh.fr

DYG

Duncan (Pinhas) on guitar and Yérri-Gaspar (Hummel) on saxophone met during a workshop on the composer La Monte Young in 2012. Since this encounter, they collaborate under multiple projects and concepts in their work of musician and composer.
Their research unfolds in colors transverse musical: electronic, music concrete and instrumental.
Two musicians accustomed to improvisation games.
Two entities confronting their influences and
bouncing in dialogues of music and
spectra.
A “new set” from one state to another, a duo
explosive fever. A hymn to the atmosphere of
devotion that a church can carry by its amplitude reverberation. The movements of this pair goes through spades, attacks, songs-
answer, wars of soli, complex detours
but always listening to their spontaneity.
A wild wave reflected in the copper mirror, a wave accomplice of time and of the synergy of the stars, a spontaneous duo dedicated to live practice.