Indian stones

Indian stones

(english below)

Lors de leur rencontre à Royaumont, Ambi et Yérri-Gaspar découvrent leurs deux univers. Ils décident de créer un projet autour de l’ « univers Indien ». Soundscapes, électroacoustique et musique traditionnelles sont au rendez-vous de ce concert audiovisuel alliant des ténors et des virtuoses de la musique instrumentale et électronique.

À travers cette aventure sonore, découvrez une quête spirituelle alliant la douceur des mélodies carnatiques aux métissages des musiques électroniques. La musique carnatique et relativement peu connue en Europe. Elle est la musique traditionnelle d’Inde du Sud.
Dans ce concert, vous entendrez un travail autour des melakarta-s, gammes relatives Indiennes.

Yérri-Gaspar Hummel est allé en Inde enregistrer des sons de terrain pendant son enquête ethnomusicologie. Il profitera de ce concert pour immerger le public dans un voyage au cœur des sons des rues et de la nature Indienne.
Pour ce concert, le son sera spatialisé à l’idée d’un cinéma pour les oreilles. Un espace dans lequel vous pourrez voyager à votre guise.

Lucas Lejeune, artiste VJ (visual jockey) sublimera ce concert par un mapping vidéo en temps réel.

Avec le soutien à l’écriture de la Philharmonie de Paris
Avec le soutien de Césaré, Centre National de Création Musicale Avec le soutien de lab’ut, studio de création multimédia à Strasbourg Une coproduction ONR/LAB’UT
Merci à Tibet Bleu pour le prêt des bols Tibétains

Rainbow – (extract), Indian stones
Electric Diva, Indian stones
Baïravi, Indian stones
City boom, Indian stones
[fr]agile territories, Yérri-Gaspar Hummel
Entrée des spectateurs, Pierre Henry
Hangar d’avions, Pierre Henry

Ambi Subramaniam

Il a joué en public pour la première fois à l’âge de sept ans. Dès lors, il s’est produit dans de nombreuses salles prestigieuses à travers le monde. Il a reçu la distinction « Ritz Icon of the Year », le Rotary Youth Award, deux GiMA (Global Indian Music Award du meilleur album de fusion et du meilleur album instrumental carnatic) et le Big Indian Music Award (du meilleur album carnatique).

Salué comme «le nouveau roi du violon classique indien» (The Times of India), Ambi joue régulièrement des concerts en duo avec le Dr. L. Subramaniam et des concerts en solo. Il a joué au prestigieux Festival Dussehra au Palais Mysore, au Menuhin Festival à Gstaad, au Lincoln Center Out of Doors Festival, au Jay Pritzker Pavillion à Chicago, au Royal Festival Hall à Londres, au Maximum India Festival au Kennedy, au Royal Opera House, Muscat, et à la célébration du centenaire du Banglaore Gayana Samaj.

Ambi était un soliste vedette du programme Sounds of India, mettant en avant de talentueux instrumentistes de tout le pays. Ambi a été invité à se produire lors d’événements TEDx pour exposer de nouveaux publics à la musique carnatique et, à 13 ans il a été invité à présenter un concert pour le président de l’Inde, SE APJ Abdul Kalam, aux Pravasi Bharatiya Divas.

En tant qu’artiste de la fusion, il a formé un groupe appelé SubraMania avec sa soeur Bindu. Ambi a beaucoup joué avec sa famille (son père, Dr. L. Subramaniam, sa mère Kavita Krishnamurti Subramaniam, sa soeur Bindu Subramaniam) et a collaboré avec Larry Coryell, Ernie Watts, Corky Siegel et Shankar Mahadevan. Ambi était un soliste vedette de la série de concerts Violins for Peace, qui mettait en vedette Mark O’Connor, Loyko. Il a participé à une performance spéciale à la Gateway of India en 2003, mettant en vedette les grands noms du violon, les docteurs L. Subramaniam et Jean-Luc Ponty. Il s’est également produit lors d’un concert spécial du millénaire en plein air, à la veille du nouvel an 1999, devant plus de 200 000 personnes. Ambi se produit régulièrement au Festival de musique mondial de Lakshminarayana.

En tant que soliste pour orchestre, Ambi a joué ‘Shanti Priya’ avec le Symphony de Seattle en janvier 2013. Il a également joué avec l’Orchestre national du Lille, le Sinfonia Baltica, le Kwazulu Natal Symphony, le Fairfax Symphony Orchestra et l’Orchestre philharmonique de Leipzig pour n’en donner que quelques-uns.

Ambi joue du violon occidental et indien avec une aisance égale. Il a participé aux examens de violon de l’Associated Board Royal School of Music et a été classé au premier rang des distinctions et récompenses spéciales. Outre le violon, Ambi a également reçu des distinctions lors d’examens de théorie de la musique occidentale et de piano et a été trois fois lauréat du prix Philomena Thumbochetty du meilleur violoniste classique Western. Ambi joue sur les cordes D’Addario.

Son troisième album classique «Live at Krishna Gana Sabha» a reçu les éloges de la part de nombreux critiques.

Yérri-Gaspar Hummel

Né en 1982, Yérri-Gaspar Hummel aka Kaspår se spécialise dans
l’espace multidimensionnel des concerts qu’il produit et des installations qu’il créé. Ces espaces concertants sont imaginés comme des chorégraphies du mouvement sonore. L’objet de ses travaux personnels adoptent de multiples médias de production. Ses performances empruntes une notion processionnelle dans leur déroulé, laissant place à une vibration sonore et visuelle. Il explore la musique depuis l’improvisation jusqu’à l’écriture en s’inspirant des objets et du rythme des sons du quotidien.

En 2007 et 2012 il est lauréat national d’un projet européen pour la jeunesse et met en place un projet culturel de captation sonore international. AMBITUS est une banque sonore qu’il déploie comme son catalogue de sons récemment passé en binaural. En 2018 il est lauréat du projet « réinventer l’opéra » de la R.O.F pour son projet OPENGROUND avec les architectes Jakob & MacFarlane.

Yérri-Gaspar a monté son acousmonium « akt », son laboratoire sonore « lab’ut » et le festival exhibitronic à Strasbourg dans la région Grand’Est. Il se produit sur scène dans de nombreuses formes et avec des musiciens et DJ’s tels que Pablo Valentino, l’ensemble HANATSU miroir, l’ensemble Accroche Note, Yvan Etienne, Ambi Subramaniam, Léopoldine HH, Félix Verry, Duncan Pinhas. Il a notamment joué au 104 à Paris, à Darmstadt, à la biennale de Venise, à Musica, en Europe et aux États-Unis.

Indian Stones

Through this audio adventure, discover a spiritual quest combining the mixing of electronic music and the sweetness of Carnatic melodies.
When they met at Royaumont in 2013, Ambi and Yérri-Gaspar discovered two complementary universes. They decide to resonate in a duo combining the notion of revisited Indian traditions. Soundscape, electroacoustics, traditional music are at the rendezvous of this project combining tenors and virtuosos of their instruments.

[fr]agile territories, Yérri-Gaspar Hummel