iguan


Iguan, comme cet être à la fois monstrueux et magnifique, ancestral et intemporel. Comme la voix et l’electronique lorsqu’elles se rencontrent. C’est l’objet de recherche de ce duo. Avec pour matériel premier l’improvisation, l’écriture vient seconder la matière brute pour créer une forme sans cesse renouvelable.
Les textes également naissent de l’instant, car ils émergent avec la musique qui se crée, soit lors des répétitions, soit en live. Ecriture intuitive imprévisible, poèmes sensibles, plongeons spontanés dans chaque univers sonore créé sous les yeux des auditeurs ébahis.
Voilà IGUAN, toujours sous une forme nouvelle, monstrueux et magnifique, ancestral et intemporel.

Claire Trouilloud : voix
Yérri-Gaspar Hummel : électroniques

 

C. Trouilloud

Claire Trouilloud entre au Conservatoire de Strasbourg en 2007 en chant au département jazz et musiques improvisées. Elle obtient son diplôme d’études musicales avec mention très bien en 2011. Depuis, elle étudie le chant contemporain auprès de Françoise Kubler (cycle de spécialisation) et, parallèlement, le chant lyrique auprès de Mélanie Moussay. Particulièrement attirée par la texture poétique, elle axe sa recherche sur l’improvisation et l’écriture à partir de textes contemporains (Beckett, Duras, Kaufman, Jim Morrison, Pablo Neruda), et collabore avec plusieurs jeunes compositeurs (Remi Studer, Javier Munoz, Yérri Gaspar Hummel). En 2011, elle reçoit le prix Soroptimist décerné aux jeunes femmes musiciennes. Elle se produit notamment au sein des duos Psycho\Cat (Festival Musica, septembre 2011) et Iguan, du quartet vocal d’improvisation libre VoxP (Wilton’s Theatre, Londres), de Borderline Dreams, groupe de rock alternatif et de l’Ensemble de l’Ill.

y-g. hummel

ygh aborde la musique dès son plus jeune âge. De parents musiciens, il tisse son apprentissage entre les studios de l’institut d’informatique musicale de Karlsruhe, le conservatoire de Strasbourg et ses pratiques autodidactes lors des sessions  free-jazz à Royaumont avec Joëlle Léandre & Mat Maneri.

L’étude de l’ethnomusicologie en Inde, la poésie sonore, l’analyse et l’harmonie à lui donne un regard transversal sur la culture occidentale.

Il finit ses études de composition avec Mark Andre. Puis continue à se former avec Rihm, Hechtle à Karlsruhe. Il suit également les acousmoniums Motus, Klang et Musique-recherche à Bruxelles.

 

Iguan-cy-ygh